Les naufragés de l'île de Trémolin

Publié le 28 Mars 2009




                                       

 

 

Je  viens de vivre une aventure  passionnante, en l’espace de deux soirées…

Magie de la lecture qui nous fait voyager  dans le temps et l’espace, dans les histoires humaines  au sein de la grande Histoire.

Si vous voulez me suivre…

Nous sommes en 1761,  sur le port de Bayonne où nous embarquons sur l’ « Utile », vaisseau flambant neuf, affrété pour le ravitaillement vers l’ile de France.

 (Aujourd’hui, Ile Maurice).


                          



 A bord du navire, on charge sacs de riz, barils de bœuf salé, volailles et moutons vivants.

On fait route sans problème jusqu’à Madagascar où l’on fait escale.

 Là, le capitaine Lafargue, homme rustre et cupide met en œuvre son projet pour devenir riche. Acheter à bon prix un lot d’esclaves malgaches pour le revendre sur l’ile de France à prix d’or.

Le gouverneur vient d’interdire la traite des esclaves dans tout l’océan indien mais qu’importe, il suffira d’être discret et rapide !

Lafargue est prêt à tout et fait entasser 160 hommes, femmes et enfants malgaches à fond de cale. Un lot parfait qui fera sa fortune ! 

                                                   


Pour arriver plus vite et ne croiser aucun navire, Lafargue suit une route inconnue. Et malgré les mises en garde de ses officiers, tel un butor, il continue  «  Plein Est ! »

Et c’est le drame.  Une nuit, le navire est pris dans une énorme tempête et sa coque cogne  violemment contre des récifs. « On dirait que le navire est pris dans les mâchoires d’un monstre  sous-marin »

A l’aube, le navire n’est plus qu’une épave quand un des marins aperçoit une terre à une centaine de mètres. Une île mystérieuse et particulièrement inhospitalière. Cette île  fut aperçue de loin au travers d’une longue-vue des années auparavant, mais jamais abordée. Elle est entourée d’une large bande d’écume particulièrement effrayante. 

                                  


 « L’île est le sommet  émergé d’un vieux volcan sous-marin. Il s’est éteint il y a des millénaires. La lave a bouché l’orifice de sa cheminée. Comme il se trouvait à fleur d’eau, les coraux l’ont vite colonisé…

L’île est sans mémoire. Seuls les ouragans laissent leur trace dans les sables. Le reste va vite se perdre dans le vent, le tonnerre de lames qui sans relâche harcèlent les récifs… »

Cette île, longtemps restée fantôme, est « une misérable amande de sable et de corail »

Ici pas de plage de sable blanc, de source d’eau claire, de palmiers, de cocotiers généreux, de plantes et de fruits. Tom Hanks dans « Seul au monde « n’était pas si mal tombé !


                           
            

Les humains échoués là, blancs ou noirs, devront pour survivre faire preuve de courage, de ténacité, d’une farouche détermination.

Cette histoire, je ne vous la raconterai pas, je vous laisse le plaisir de la découvrir, si l’aventure vous tente.

Vous ferez la connaissance de l’infâme capitaine Lafargue «  l’homme au nez de rat », du séduisant et brillant premier lieutenant, Castellan « Le blanc aux yeux couleur de pluie » qui ne laisse pas indifférente la jeune et jolie  esclave, Semaviou.

D’Herga, le médecin, de Keraudic « la fouine » qui rédige le journal de bord, de Joseph «  le noir des blancs », valet du capitaine, de L’homme qui tisse les histoires et de La tisserande.

Vous apprendrez à connaître chacun de ces êtres humains, réunis dans des conditions extrêmes.
  

Tour à tour émue, révoltée, inquiète, soulagée, j’ai aimé me laisser emporter dans cette aventure bouleversante.

Je n’étais plus ici et maintenant, mais transportée bien loin de ma vie.

C’est là toute la réussite de ce roman, Et c'est une histoire vraie ce qui la rend encore plus passionnante !


Merci à Suzanne de "Chez lez filles", aux éditions Michel Lafon  qui m' ont  envoyé ce livre !  Quelle belle surprise de le découvrir dans ma boîte aux lettres !
Et Merci à Irène Frain !      

Bon week end à tous ! 


Rédigé par Moonshadow

Publié dans #Livres

Repost 0
Commenter cet article

laurent nicolas 25/07/2009 13:20

trés bonne chroniques qui donne envie de dévorer le livre avant de partir pour les îles éparses...

LN

Colette 19/04/2009 08:53

Je viens de le terminer. Ce livre est magnifique et il faut le lire, même si "on connaît la fin". Ce n'est pas un simple roman, c'est le récit d'une aventure réelle fantastique.

lucille 29/03/2009 14:31

vraiment sympa qu'on t'ai envoyé ce livre, surtout qu'il a l'air super!

TOM 28/03/2009 20:30

si ce livre est comme on me la décrit il est géniale. Je ne le lirais sans doute pas parce que j'en connais la fin mais vous devriez le lire vraiment...

Billy 28/03/2009 20:08

C'est sans doute un livre très intéressant vu les lectures que vous avez et une fois que j'aurais fini les livres que j'ai en cours, je m'empresserais de le prendre à la bibliothèque et de le lire!!