" Take shelter "

Publié le 15 Avril 2012

 

 

 

Le titre de ce film, que je qualifierai de "particulier" signifie : Se mettre à l'abri .

 

 

                     take-shelter-nichols.jpg

 

 

 

L'histoire :

 

Curtis LaForche mène une vie paisible avec sa femme et sa fille quand il devient sujet à de violents cauchemars.

La menace d'une tornade l'obsède. Des visions apocalyptiques envahissent peu à peu son esprit.

Son comportement inexplicable fragilise son couple et provoque l'incompréhension de ses proches.

Rien ne peut en effet vaincre la terreur qui l'habite...

 

 

 

 

-take-shelter.jpg

 

 

 

 

Cette famille d'américains moyens vit quelque part dans une banlieue de l'Ohio, dans une maison ouverte sur la campagne, qui leur procure abri et tranquillité.

L'annonce de la catastrophe est pourtant là d'emblée, dès le plan d'ouverture du film, et Curtis est son prophète. 

 Curtis (Michael Shannon) se tient sur le perron de sa maison, observe au loin la formation d’une épaisse tornade, et sent la pluie jaune et huileuse, palpable, tombée sur ses mains. 

Ce début de science-fiction, qui augure aussi bien du débarquement d'extraterrestres que de l'arrivée d'une tornade, va nous entraîner dans une histoire inquiétante et mystérieuse. 

Car il apparaît bientôt que ces visions récurrentes que le spectateur partage avec Curtis, celui-ci est le seul à les percevoir. Ni sa femme, ni sa fille, ni ses collègues, ni personne, ne semblent, curieusement, les ressentir.

 

 

 

                                                                    take-shelter-jessica-chastain.jpg

 

 

 

Un film dense et lent sur la folie, le paranormal, le regard des autres sur ceux qui sortent de la "norme" et aussi notre situation présente sur cette planète...

Métaphore d'une société Américaine à bout de souffle, malade et totalement paranoïaque.

On est totalement pris par le film, le jeu des acteurs est époustouflant et le final surprenant. 

Un bon film à voir !


 

Rédigé par Moonshadow

Publié dans #Cinéma

Repost 0
Commenter cet article