Lire

Publié le 10 Mars 2011

 

                                     cure02

 

Cette semaine j'avais choisi à la biblio quelques livres dont un polar américain de Sidney Sheldon.

"Avez-vous peur du noir?" je l'ai trouvé tellement mauvais que je l'ai lu en grandes diagonales !

Jugez plutôt :

«  Le séjour à Paris fut merveilleux. Ils commencèrent par faire un saut chez Givenchy pour se refaire une garde robe, puis chez Vuitton ils achetèrent de bagages…

Ils descendirent l’avenue des Champs- Elysées… Ils s’offrirent quelques diners de gourmet à l’auberge des trois Bonheurs, au Petit Chez Soi et Chez Eux."

On est content pour eux non ???

L'intrigue est plate et les personnages  femmes ou hommes sont tous grands beaux minces bien habillés et  très très riches !!!


Alors cela m'a fait penser aux droits du lecteur institués par Pennac dans son ouvrage

                                    " Comme un roman."

C'est vrai chacun a le droit de lire n'importe quoi et  "chacun ses goûts ".

Je crois tout de même qu'il existe une vraie littérature et une littérature médiocre qui ne nous transporte pas n'est ni profonde ni passionnante et même pas distrayante en plus !


Le qu'en-lira-t-on ou les droits imprescriptibles du lecteur

Pennac établit ici une liste de droits du lecteur, par laquelle celui-ci peut s'affranchir d'un protocole de lecture trop conventionnel, et s'adonner à sa façon et à son rythme à cette pratique, en toute liberté.


1. Le droit de ne pas lire.
2. Le droit de sauter des pages.
3. Le droit de ne pas finir un livre.
4. Le droit de relire.
5. Le droit de lire n'importe quoi.
6. Le droit au bovarysme (maladie textuellement transmissible).
7. Le droit de lire n'importe où.
8. Le droit de grappiller.
9. Le droit de lire à haute voix.
10. Le droit de nous taire

 

Et je rajouterai le droit de ne pas du tout aimer certains livres creux et d'oser le dire !         

En général les livres que je n'ai pas du tout aimé je les ai oubliés rapidement et c'est bien mieux comme ça


                       Lire1-.jpg


    "  La vie des livres et des gens est très personnelle. On ne peut pas amener quelqu'un à une lecture en lui disant : Lis, tu verras, c'est magnifique, ni à un amitié en lui disant tu devrais fréquenter untel, c'et quelqu'un de formidable. ça ne marche jamais comme ça.

              Il faut trouver soi-même."

                                                                                               C. Bobin La lumière du monde 


Rédigé par Moonshadow

Publié dans #Livres

Repost 0
Commenter cet article