Bonjour tristesse...

Publié le 25 Février 2010





Je viens tout juste d'apprendre la mort accidentelle de l'écrivain Pierre Bottero.
Un article paru dans le magazine Lire que j'ai emprunté à la biblio . Cette triste nouvelle m'a fait de la peine et j'ai pensé que Tom sera vraiment touché.
 Nous avions rencontré Pierre Bottero au salon du livre de Brive en 2008. Tom avait longuement discuté avec cet écrivain tellement ouvert, humble et chaleureux.
J'avais même immortalisé cette rencontre en prenant une photo  qui est affichée sur le mur au- dessus du bureau de Tom...



                                             livre-08-001.jpg

Un écrivain ne nous quitte jamais vraiment, ses livres demeurent.
 Mais un homme encore jeune ( 45 ans) est mort, laissant une femme et deux enfants.  C'est  terriblement triste ...

 Hommage à Pierre Bottero :

Pierre Bottero est né en 1964. Très jeune, il est venu habiter en Provence, une région qu'il n'a plus quittée. Il prétendait d'ailleurs qu'il serait incapable de se passer du soleil, du mistral et des cigales.

Marié et père de deux filles, il a exercé pendant longtemps, la profession d'instituteur avant de se consacrer entièrement à l'écriture. Grand amateur de littérature française, convaincu du pouvoir de l'imagination et des mots, il a toujours rêvé d'univers différents, de dragons et de magie.



"Enfant, je rêvais d'étourdissantes aventures fourmillantes de dangers mais je n'arrivais pas à trouver la porte d'entrée vers un monde parallèle ! J'ai fini par me convaincre qu'elle n'existait pas. J'ai grandi, vieilli, et je me suis contenté d'un monde classique... jusqu'au jour où j'ai commencé à écrire des romans. Un parfum d'aventure s'est alors glissé dans ma vie. De drôles de couleurs, d'étonnantes créatures, des villes étranges...
J'ai trouvé la porte."


 

C’est en 2002 et par la poste que Pierre Bottero, alors inconnu, adresse le manuscrit de son premier ouvrage à Rageot.
Six ans plus tard, La Quête d’Ewilan, Les Mondes d’Ewilan, Le Pacte des Marchombres, et L’Autre, les trilogies de Pierre Bottero, ont déjà tenu plus d’un million et demi de lecteurs en haleine.
2008 est une année spéciale, marquée par la parution d’Ellana la prophétie, troisième et dernier tome que Pierre consacre à son personnage favori, Ellana.
C’est la fin de la trilogie Le Pacte des Marchombres, la suite du cycle d’Ewilan et la conclusion de toutes les aventures !
624 pages qui  ont transporté les jeunes du rire aux larmes. Tom a dévoré ces livres et
attendait toujours impatiemment le dernier ouvrage de Pierre Bottero.

Donner ainsi l'envie de lire, faire découvrir aux jeunes le plaisir de lire, c'est vraiment merveilleux je trouve.


"Quand j’ai lu le Seigneur des Anneaux, ça a été une claque. J’ai découvert ce jour-là que le livre est une porte que l’on franchit, c’était magique. Tous les livres ouvrent des portes, mais les livres de Fantasy ont cette particularité de mettre en scène un autre monde. La notion de porte est encore plus frappante, à cause du passage dans un autre univers. Quand je lis un bon roman policier ou un bon roman réaliste, je m’évade, mais il n’y a pas ce dépaysement dû au franchissement d’un seuil et à la découverte de ce qu’il y a derrière."

Extraits d'une interview : 


" Quel regard posez-vous sur la littérature-jeunesse en France ?

Tout d’abord une remarque : la littérature jeunesse est une véritable littérature, et bien des textes écrits pour des enfants ou des ados mériteraient d’être cités en exemple pour leur contenu, leur construction ou leur style, parfois pour les trois ! Il est important de le dire et de le répéter.

Un constat ensuite : la littérature jeunesse en France n’est pas très vieille. On commence à offrir aux enfants ce qu’adultes, nous recherchons souvent quand nous prenons un livre : le plaisir de la lecture et de l’évasion. Les premiers textes pour enfants avaient un but strictement éducatif, aujourd’hui, on offre aussi aux jeunes la possibilité de voyager avec un livre. Mais attention, ces lectures ne sont pas une fuite, et ne se contentent pas de faire rêver. Elles amènent à réellement grandir, à se poser des questions profondes sur qui on est, quelle est notre place, qui on veut devenir. Aujourd’hui, alors que le fossé entre littérature jeunesse et littérature adulte est en train de se combler, les publics jeunes et adultes se rejoignent souvent les mêmes romans. Je trouve ça vraiment bien.

Et les adaptations au cinéma de la littérature fantastique, qu’en pensez-vous ?

Dans un film, on reçoit l’image de manière passive, elle dépend de l’imagination et de la technique de celui qui a fait le film. L’image porte en elle ses propres limites. Le texte est beaucoup plus ouvert et on s’en saisit de manière active : en s’appuyant sur l’imagination de l’auteur, on fait travailler la sienne."


Pierre Bottero est mort  dans un accident de moto, le dimanche 8 novembre alors qu'il roulait entre Lambesc et Rognes, non loin d'Aix-en-Provence.
 L'écrivain préféré de nombreux ados s'en est allé  trop tôt, mais grâce à son talent, à son imagination immense, il  les a fait rêver et leur a fait aimer les livres. C'est important.

Rédigé par Moonshadow

Publié dans #Livres

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mary 25/02/2010 16:57


oui ma Mary quelle vie !!! j'ai vu ça hier soir ! encore une famille cassée ...bonne fin d'aprés midi ma douce. bisous.Mary