" Nordeste " d'Eric Fottorino, un coup de coeur !

Publié le 1 Octobre 2009







                                                  





En route pour le Brésil avec un magnifique roman que je vous conseille vivement de découvrir ! " Nordeste " d'Eric Fottorino.



Vlademar Cuzco est un personnage superbe à la fois émouvant, torturé et lucide. Il rejette de toutes ses forces ce pays qui l’a vu naître mais ne peut s’empêcher de l’aimer profondément.

Il décide d’arracher des enfants à la misère, à la famine, à la violence. 

 « Waldemar Cuzco nous offrit ce que tous les enfants de la terre attendent avant de s'endormir, le bonheur d'être bercés. » témoigne l’un d’entre eux. 

A la fois sauveur et criminel, il vend ces enfants à des Européens fortunés.

 

«  Il n’est pas dans mon intention de me justifier. Les faits parlent pour moi. Ils assurent ma défense mieux que mes paroles. Je connais trop mes colères contre l’Amazonie. Tout avance par cycles dans mon grand pays pauvre, et tout y meurt aussi. Nous avons connu le cycle de l’or, de la gomme, celui du café, du cacao, des crabes et des coquillages, celui de l’argent croupi, des chercheurs de diamants aux poumons crevés par la poudre d’explosifs. Moi, je subis le cycle de mes humeurs qui s’apaisent chaque fois que je vole un enfant à la forêt, comme on prend une manche à la mort. » 



 

                                                   



 Son histoire est tellement prenante !

 On y fait de belles rencontres comme le père Dom Ignacio protecteur des pauvres, Tancrède le perroquet, gardien des secrets, l’ami fidèle et  Suzanne, cette  jeune femme, riche héritière française qui va tomber follement amoureuse De Waldemar. Ensemble, ils auront un fils, Jaime.

Leur histoire d’amour est belle, pleine de poésie, comme une oasis dans un pays cruel, soumis à la dictature, à la sécheresse et à la pauvreté.

 

Quand Suzanne tombe malade, elle voit le monde en gris.

Waldemar et Jaime vont la conduire dans la forêt, au cœur de l’Amazonie. Sur les conseils des Indiens, ils lui prépareront de la nourriture colorée à base de fleurs et de miel et peu à peu elle retrouvera les couleurs de la vie.



                                               





«  Ceux qui vécurent à Fortaleza ces années-là ont gardé intacte l’image d’un couple marchant sur la corniche, les mains jointes, le regard face à l’océan.

Pour la population soumise aux brutalités de la dictature et travaillée en souterrain par des envies de fuite, ces deux silhouettes appuyées contre l’horizon venaient soulager la tristesse et la peur. L’homme, grand et droit, ressemblait à l’un de ces phares plantés en pleine mer aux abords des passes dangereuses. Il brillait d’un éclat somptueux qu’on croyait échappé de son abondante chevelure blanche.

Il fallait s’approcher au plus près de lui pour découvrir qu’il baignait tout entier dans la lumière d’un unique amour, celui d’une femme de petite taille, aux yeux intense, dont la passion se mesurait en milliers de marées hautes… »



 A propos de L'auteur :

 

   Éric Fottorino, né en 1960 à Nice, est un journaliste et écrivain français. Après avoir été grand reporter au quotidien Le Monde, en être devenu le rédacteur en chef puis le directeur de publication, il est nommé président du groupe La Vie- Le Monde en janvier 2008.

 « J’ai commencé comme journaliste et grand reporter, à m’incliner devant les faits », explique Éric Fottorino. « Mais c’est à la fiction que je dois d’avoir élucidé le réel, mon réel. »
 En dehors de son quatrième roman, Nordeste, paru en en 1999, et qui raconte l’histoire d’un vendeur d’enfants brésilien, qu'il a effectivement rencontré lors d'un reportage, l’univers romanesque d’Éric Fottorino se perd volontiers dans les méandres de l’imagination pure.




Quelques photos de ce payx pour rêver !

 
       



 



                                              








                Les chutes d'Iguazu



                

 Merci aux écrivains qui ont le talent magique de nous faire voyager loin, bien loin de notre quotidien.....

 

Rédigé par Moonshadow

Publié dans #Livres

Repost 0
Commenter cet article

mary 03/10/2009 18:29


Ces encouragepents me font vraiment du bien !!! je n'ai pas une grande quantité de "lecteurs" ...Mais en qualité c'est le top !
Merci, je vous aime fort !!!


lulu 03/10/2009 12:35


ça c'est sur!! c'est toujours avec grand plaisir qu'on va te lire!!


Tita 02/10/2009 21:29


Merci Mary pour ces si beaux articles, c'est toujours un plaisir de te lire.
Bisous


mary 02/10/2009 16:16


Et merci à toi Mary de nous en faire profiter. bisous. Mary de Bordeaux hi hi lol.


mary 01/10/2009 17:22


Coucou ma puce !! comme je suis contente de te retrouver enfin ! tes commentaieres m'ont beaucoup manqué! Bisous à toi et Jo.
Câlins aux p'tits chats.