Le travail le dimanche : débat !

Publié le 29 Juillet 2009





Après plusieurs remaniements et de vifs débats, le Parlement a définitivement adopté ce 23 juillet la proposition de loi UMP sur le travail le dimanche, après un vote du Sénat conforme à celui de l'Assemblée.
La plupart des sénateurs centristes a joint sa voix à l'UMP, permettant l'adoption du texte à l'étroite majorité de 165 voix contre 159.

Les débats à l'Assemblée, puis au Sénat, n'ont pas clarifié un texte complexe et dont l'application s'annonce ardue. Deux types de dérogations nouvelles au repos dominical sont prévus, pour les agglomérations de Paris, Lille et Marseille d'une part, ainsi que pour les communes touristiques et thermales, d'autre part.



 

Les partisans du travail dominical


Pour les partisans d'un assouplissement de la législation du travail, en majorité des dirigeants d'entreprises concernées par le travail dominical, consommer est devenu un loisir.

 Le "shopping" est l'occasion de se retrouver en famille. L'argument principal est le décalage qui existe aujourd'hui entre une loi vieille de plus de 100 ans et une société dont les mœurs ont évolué.
Le dimanche est le jour idéal de la semaine pour faire les magasins.  "Les gens courent toute la semaine, il faut leur laisser la possibilité de faire des achats plaisir le dimanche". Il s'agit donc de répondre aux besoins du consommateur. 

Autre argument en faveur de l'ouverture dominicale, celui des promoteurs du "travailler plus pour gagner plus".
Augmenter son salaire en faisant des heures supplémentaires le dimanche. 

 Témoignage:


" Il y a aujourd'hui des millions de personnes qui travaillent le dimanche en France. On n'en parle pas !!
Vous êtes bien contents de trouver un train, un taxi, un restaurateur, un serveur, un buraliste, un boulanger, un boucher, un marchand de légumes...
Vous trouvez cela normal, mais pas pour vous."


 

Ceux qui y sont opposés  ( et j'en fais partie !)

 

Une menace  pèse  déjà sur les personnes à la recherche d'un emploi. Il leur est demandé si elles sont prêtes à travailler le dimanche, ce qui pourrait introduire une nouvelle forme de discrimination sournoise à l'embauche.


 


Témoignages:

 

" La question du travail le dimanche est délicate, certains diront qu'il ne faut pas s'inquiéter car cela ne concerne pas tout le monde, d'autres vous rappelleront que beaucoup de gens travaillent déjà le dimanche (notamment dans le secteur du Tourisme) et ceux qui décideront (les politiques) sont des personnes qui ne seront jamais concernées par ça...

Le problème c'est que si cela passe pour un secteur et quelques villes c'est comme ouvrir la boite de pandore et ça nous retombera tous sur la gueule un jour ou l'autre, c'est donc de notre avenir que l'on débat et pas uniquement de quelques villes en se disant que ça n'ira pas plus loin.

Ce qui me fait halluciner c'est de soi-disant penser au pouvoir d'achat dans cette histoire: travailler le dimanche ce n'est pas pour augmenter son pouvoir d'achat mais bien pour augmenter le pouvoir de vendre des entreprises. Nous sommes dans une logique où ce n'est plus la vie qui compte mais le marché, esclaves de l'économie où l'objectif n'est que de travailler et exit le bonheur personnel.

Elle est belle la vie où l'on travaillera le dimanche mais si cela se démocratise alors le dimanche ne sera considéré que comme un jour ordinaire et on peut imaginer que d'ici quelques années on aura une loi pour enlever le dédommagement salarial pour le travail dominical, et puis il faudra bien consommer donc on parlera du travail de nuit pour tous ... tout ça pour nous forcer à consommer toujours plus au profit des différentes entreprises...

Enfin, n'étant aucunement croyant le dimanche n'est pas pour moi une journée religieuse, étant dans un pays laïc ce n'est donc pas cela qui empêchera le travail le dimanche. Oui mais voilà, le dimanche a dépassé depuis longtemps cette notion religieuse, c'est désormais un jour de repos (bien mérité), du temps à passer en famille, à passer avec des amis, à consommer d'autres biens et services que l'on ne consomme pas en semaine... mais ça c'est la vie et la vie ça ne rapporte rien donc ce n'est pas intéressant."



 

"Je suis partisan de la liberté individuelle, c'est pourquoi je suis contre le travail du dimanche : il faut laisser aux personnes le pouvoir de ne pas travailler.... le projet de la loi obligera, à terme, chacun à travailler les dimanches !! L'équilibre et la cohésion d'une société dite évoluée ne passe-t-il pas par un temps commun, où chacun puisse se retrouver (amis, famille, sports collectifs, etc.) ?"

"Le monde actuel vient de basculer du "plus", vers le "mieux", les adeptes du toujours plus mènent un combat qui me semble dépassé."

" C'est vrai, nous devons moins consommer, nous devons freiner cette course à la conso. Et on nous incite à consommer, à acheter même la dimanche c'est incohérent non ? "

 Une petite réflexion pertinente :


" Il fut un temps où l'on travaillait le dimanche et ce n'est pas si loin. Des gens se sont battus pour avoir un repos dominical. Serions-nous en train de l'oublier
? "


Et vous, quel est votre avis sur cette question importante ?

Rédigé par Moonshadow

Publié dans #Reflexions

Repost 0
Commenter cet article

Benjamin 11/08/2009 08:47

Moi je suis favorable au travail dominicale mais sous les conditions qu'on connaissait : taux horaire bien plus important et option de refus (avec des contrôles pour les entreprises qui ne jouent pas le jeu et des protections pour ceux qui ne sont pas volontaires !). Après, je me doute bien que c'est complètement idéaliste.
Bonne journée

Tita 31/07/2009 21:45

J'avais écrit un long commentaire, mais ce soir, quand je clique sur "publier ce commentaire", il ne se passe rien. En résumé, je suis juste complètement d'accord avec toi : j'ai en plus de bien grandes craintes sur tous les acquis sociaux gagnés de haute lutte par nos anciens, car ils sont bien malmenés depuis quelques années, et ça ne fait que s'accélérer. C'est ce que je nommerais "le progrès social à l'envers" et c'est bien inquiétant.