Cinéma : mes pépites !

Publié le 24 Juillet 2009




Voici deux vieux films français que j'aime beaucoup et que je revois toujours  avec une grande émotion.


                                  


"Fortunat" d'Alex Joffé avec Bourvil et Michèle Morgan. ( 1960 )

L'histoire:


Pendant la deuxième guerre mondiale, Noël Fortunat aide Juliette et ses enfants à passer la ligne de démarcation. Une fois passé, il décide de rester à leurs côtés. Peu à peu, Noël s'éprend de Juliette, mariée à un riche bourgeois qu'elle aime.

Petite anecdote : Frédéric Mitterrand apparaît dans ce film pour la première fois à l'écran à l'âge de 13 ans, sous le nom de Frédéric Robert. Il joue le fils ainé de Michèle Morgan.  Je me souviens du moment où il interpréte au piano "Doctor Gradus ad Parnassum" de Chidren's Corner ( Debussy) Un morceau que j'adore !

Dans ce film profond et subtil ,
 Bourvil trouve un rôle en or, plein de sensibilité et de sobriété, incontestablement l'un de ses meilleurs. Il forme avec la belle et délicate Michèle Morgan un couple émouvant. 
"Fortunat" est une belle et poignante histoire d'amour romanesque, traitée avec intelligence et retenue . Tout simplement magnifique.

      
                


"Un singe en hiver" d'Henri Verneuil ( 1962 ) avec Jean Gabin ,Jean-Paul Belmondo et Suzanne Flon.




       



A Tigreville, sur la côte normande, Albert Quentin (Jean Gabin) dirige un petit hôtel, avec son épouse Suzanne (Suzanne Flon). Ancien quartier-maître du corps expéditionnaire d’Extrême-Orient, Albert est devenu par nostalgie de sa vie aventureuse un buveur.

 

 Lors des bombardements de juin 1944, il jure à sa femme de ne plus approcher un verre. 

 Pendant des années, Albert a tenu parole, mais, une nuit, un jeune homme étrange
(Jean-Paul Belmondo) descend à l’hôtel et va se saouler au bar d’en face. Albert ne tarde pas
à se lier d’amitié avec cet ivrogne attachant, mais Suzanne craint qu’il ne l’entraîne vers ses
 vieux démons…
Des acteurs merveilleux, des dialogues brillants de Michel Audiard ,une histoire
 magnifique font de ce film un chef d'oeuvre !

 

"Et le vieil homme entra dans un long hiver"... Ainsi se termine ce film bourré de tendresse et d'humanité.


Rédigé par Moonshadow

Publié dans #Cinéma

Repost 0
Commenter cet article

moms-diary 25/07/2009 01:46

Merci pour le rappel. ça, c'est du cinéma; du vrai de vrai :-)
mOm