Chocolat, mon péché mignon !

Publié le 11 Juillet 2009



     Dans la famille chocolat, demandez le père : chocolat au lait ! la fille : chocolat noir, le fils : Nutella et la mère :  à peu près tous les chocolats ( au café ou en regardant un bon film en soirée !) !


                                     

 

«  Le chocolat est bien evidemment la matière dont sont faits les rêves. Des rêves riches, noirs, soyeux et doux qui troublent les sens et éveillent les passions. »          Judith Olney

 

                                 

       

' Le chocolat embaume, un soleil d'argent joue dans ma tasse. '
                        Colette, La Retraite Sentimentale.
 

 

L’histoire du chocolat est très ancienne puisque les premiéres traces de cacao ont été retrouvées dans des poteries de la civilisation Maya, en Amérique du Sud, datant de 600 ans avant J.C !

 Considéré comme la nourriture des Dieux à cette époque, le chocolat est ensuite devenu un met de luxe réservé aux grandes cours d’Europe, avant de se démocratiser et de faire le régal des petits et des grands !


 

 

Originaire des plaines tropicales d'Amérique du Sud et centrale, le cacaoyer produisant les fèves de cacao, est cultivé depuis au moins trois millénaires dans cette région et dans l'actuel Mexique .  

  ' Il voit des champs plantés de cacaoyers, les arbres aux fruits d'or en rangées bien droites, les fruits jaunes et mûrs. Il voit les plantations s'étendant à perte de vue, faisant reculer la forêt.'
Jorge Amado, Les Terres du bout du monde.

 

Les origines amérindiennes

 

Les botanistes considèrent que le cacaoyer pousse à l'état sauvage dans la région tropicale de l'Amérique du sud  depuis 4000 ans av-J.C.

 Les indiens connaissaient les vertus thérapeutiques de sa fève et consommaient le cacao sous forme liquide.

Les Mayas l'introduisent au Yucatan (Mexique) au cours de leur migration au 17 ème siècle av.J.C. Ils sont les premiers à le cultiver et lui attribuent une vertu religieuse puisque la boisson de cacao est censée les nourrir même par delà la mort.

Sa culture se répand ensuite grâce aux Toltèques et aux Itzas.

Ces peuples sont alors dominés par les  Aztèques qui attribuent l'origine du cacaoyer à une légende.

Cette légende veut que le dieu Serpent à plumes récompense l'acte héroïque, le courage et la fidélité d'une princesse aztèque en donnant à son peuple le cacaoyer : cette princesse dont le mari était parti défendre les frontières de l'empire, fut tuée pour avoir refusé de révéler l'endroit où se cachait le trésor.

Du sang versé, naquit le cacaoyer " dont les fruits cachent un trésor de graines amères comme la souffrance, fortes comme la vertu, rouge comme le sang ".


 

On prépare le chocolat de la façon suivante :


 

Les fruits du cacaoyer, appelés cabosses, doivent mûrir 4 mois au soleil avant d’être récoltés.  

                            


 Vient ensuite l’écabossage qui consiste à extraire les graines de cacao pour passer à l’étape suivante, celle de la fermentation. Déterminante pour obtenir un cacao de qualité, la fermentation doit être pratiquée rapidement car c’est durant cette phase que les premiers arômes se développent.


               


 Après séchage les fèves sont torréfiées, c'est-à-dire grillées entre 120 et 140°C, puis broyées pour obtenir une pâte liquide, appelée liqueur de cacao.

C’est en ajoutant du sucre, du beurre de cacao et éventuellement du lait, que l’on obtient enfin le chocolat !


 

                                         



Il existe mille et un chocolats pour petits et grands : chocolat chaud du petit-déjeuner, tablettes du goûter, barres pour la pause de la récréation, œufs surprise ou billes de chocolat en récompense, desserts gourmands d’anniversaire, etc. A Noël, truffes et confiseries de chocolat se parent de leurs habits dorés et argentés. A Pâques, les œufs, les cloches et les lapins rieurs en chocolat jouent à cache-cache.


Les confiseurs sont de véritables artistes, ils créent avec du chocolat  des sculptures ou même des robes haute couture !



                                 
 

 


Pour amateurs de chocolat et de cinéma, un joli film " Le chocolat ", une sorte de conte original.
 Juliette Binoche, dans le rôle de Vianne  ouvre une boutique de chocolats dans un petit village.  Ses chocolats sont fabuleux, non seulement ils enchantent les papilles ,  mais ils soignent  aussi les espoirs perdus et réveillent des sentiments inattendus dans les coeurs ! 
Johnny Depp, séduisant nomade de passage, se laissera-t-il séduire par tant de charme et de douceur ?


                                       




Une délicieuse recette de ma fille Lucille.
Testée et approuvée !



                                 
Le brownie au chocolat et aux noix.

Ingrédients :

200 g. de chocolat riche en cacao
200g. de beurre
4 oeufs
200g.de sucre en poudre
100g.de farine
1 pincée de sel
100g. de cerneaux de noix
sucre glace




                      

Préchauffer la four ( 180°)
Habiller de papier sulfurisé beurré des deux côtés un moule carré  (20 cm de côté )
Casser le chocolat en morceaux et le faire fondre avec le beurre en morceaux à feu très doux.
Remurer pour homogénéiseret laisser tiédir.

Dans un saladier, travailler au fouet les oeufs avec le sucre . Le mélange doit blanchir et faire ruban au bout de la cuillère en bois.
Dans un autre saladier,mélanger la farine tamisée et le sel.
Incorporer la préparation au chocolat au mélange  oeufs -sucre.
Ajouter les cerneaux de noix grossiérement concassés, puis la farine peu à peu en mélangeant bien.
Enfourner à mi-hauteur . laisser refroidir et saupoudrer de sucre glace.
Couper en carrés et servir.

Croyez-moi ,c'est un vrai délice !!!

A la mi-août, nous aurons la chance de recevoir Max, le meilleur ami de Tom.
Il vient d'obtenir son BEP de pâtissier ( félicitations !) et je sais qu'il va nous faire découvrir des recettes et des tours de main bien utiles . Il est vraiment un as , a beaucoup de goût et en plus il est super sympa !!  Sa tarte au citron, son Paris-Bretst ou sa tarte aux pommes , on s'en souvient encore !!!


Bisous à tous  les gourmands !             

Rédigé par Moonshadow

Publié dans #gourmandises

Repost 0
Commenter cet article

Tita 16/07/2009 19:26

En cas de petite déprime, devinez ce qui apporte un si agréable réconfort ? Un petit carré de chocolat (et plus si affinités...). J'avais beaucoup aimé le film "Le chocolat" : mais ça a été une réelle souffrance de les voir se régaler sous nos yeux car tout avait si délicieux. Personnellement, je suis chocolat noir, même très très noir.