"Made in Japan"de Viviane Moore

Publié le 19 Juin 2009





                             


"Made in Japan " de Viviane Moore est un livre original et instructif. Un voyage au pays du Soleil- Levant qui nous fait voyager dans le temps, passé, présent, futur, à travers 22 nouvelles très variées. 
Sous la forme d'un abécédaire, chaque nouvelle se développe autour d'un thème particulier et correspond à un mot japonais qui nous est expliqué.  Par exemple : f  comme fugu,  g comme geisha, k comme kamikase
...




                             


Du fantastique à l'historique, du thriller au drame intime, de l'humour à l'émotion, de l'angoisse au constat social ce livre nous entraîne dans un voyage très enrichissant.




    


                                                                                   



Alex, jeune français de 16 ans accumule les gaffes au sein d'une famille qui l'a invité. On ne se mouche pas en public, on ne garde pas ses chaussures dans la maison, on ne plante pas ses baguettes dans son bol de riz, on ne trinque pas avec son verre de saké !!...

J'ai beaucoup aimé la nouvelle où un jeune homme en soulevant un katana ( sabre de samouraïs) se retrouve projeté dans le passé dans le Tokyo du 18ème siècle (appelé Edo).



                                

 
Certaines nouvelles sont poignantes comme celle où un fils tente d'aider son père à s'arracher à l'enfer du jeu.
Ou celle deTakéo, qui, à force de brimades exercées par ses camarades de classe décide de ne plus sortir de sa chambre et vit reclus, sa chambre devenant son seul univers.

L'histoire d'une jeune fille qui, se trouvant laide décide de se faire tatouer et devient une oeuvre d'art.


                  


Chaque nouvelle a un charme tout à fait particulier.

J'ai été surprise d'apprendre qu'il existe encore aujourd'hui une "race" de parias à Tokyo . Ces personnes sont assignées à résidence dans des villages ghettos. Leur seule "faute" : leurs ancêtres pratiquaient des métiers "souillés" par la mort ( fossoyeurs ou bouchers ) ! 

Nous découvrons aussi que les jeunes japonais nourris aux jeux vidéos,soumis à la pression d'une société hyper exigeante, où les repères familiaux ont volé en éclats, où l'argent est la valeur reine, où aucune faiblesse n'est tolérée ont une vie beaucoup plus difficile que nos enfants chez nous.
Après les 6 heures de cours quotidiennes, une ou deux heures passées au club sportif quasi obligatoires, les deux tiers des jeunes se rendent dans un "juku", un cours privé deux à trois fois par semaine.
Certains jeunes ne rentrent enfin chez eux qu'à 21 h !

Le Japon traverse une crise profonde. La course au progrès, le capitalisme forcené, la surconsommation, le mal-être des jeunes.

Peut-être une remise en question se produira-t-elle ?

Mais revenons à notre livre où la poésie tient une grande plac
e.



Un petit extrait :             

" Chôchô : papillon
Pour les Japonais, tout comme la fleur de cerisier, il est une représentation de la beauté naissant de l'éphémère. Dans les légendes où il apparait, il peut être aussi le symbole de l'âme des disparus.

Au moment du mariage, on offre un couple de papillons de papier, évoquant une traversée de vie heureuse."

Je conseille ce livre aux ados bien sûr, aux amoureux du Japon mais pas seulement.
La preuve: j'ai succombé à son charme !!!


                               Bisous à tous
!


 

Rédigé par Moonshadow

Publié dans #Livres

Repost 0
Commenter cet article