Ecrire pour se faire la belle ...

Publié le 16 Mai 2009



                                                                                                                     


  
J'ai toujours aimé écrire. Depuis mon adolescence, je n'ai jamais cessé d'écrire. Et de lire. 
 
 Pourquoi cette envie d'écrire ?  

Pour l'amour des mots, de la langue , des livres.
Pour s'évader du quotidien.
Pour témoigner.
Pour imaginer.
Pour rêver.
Pour garder une empreinte de mes pensées.
Pour y trouver refuge.
Pour le plaisir.


                                       


J'ai fait une petite enquête et je vous présente quelques réponses d'écrivains...


"Je ne veux pas être “célèbre” ni “grande”. Je veux aller de l’avant, changer, ouvrir mon esprit et mes yeux, refuser d’être étiquetée et stéréotypée. Ce qui compte c’est se libérer soi-même, découvrir ses propres dimensions, refuser les entraves."

Virginia Woolf


 Ecrire, c’est inventer avec des souvenirs. »
Jean d’Ormesson

 

                                                                                                              
 

« J’écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps » Borges



SALMAN RUSHDIE        

 

Extraits d’une interview d’Olivier Pascal- Mousselard, parue dans le numéro spécial de Télérama « Ensemble » Décembre 2008.

 

 Vous pensez que les livres peuvent rendre le monde meilleur ?

 

Non, et l’idée que la valeur de la littérature tiendrait à son utilité ne me plaît pas beaucoup. Si elle rapproche les peuples, tant mieux, mais ce n’est pas son but. Mais je reconnais que la lecture a un effet sur l’inconscient : quand nous aimons un livre, la sensibilité qui s’en dégage s’unit à la nôtre et nous voyons le monde à travers les yeux du romancier. Simplement, c’est un effet du hasard, c’est comme tomber amoureux, on ne peut rien programmer : vous ouvrez un livre, et bing ! Moi je sais quand ça m’arrive, parce que ma lecture se met tout d’un coup à ralentir : je ne veux plus que ça se termine, j’ai envie de rester dans cette relation…

 

La littérature est –elle une activité solitaire ?

 

Oui et non. Comme la plupart des romanciers j’ai développé de grandes facultés de concentration alors que j’étais très distrait dans ma jeunesse : quand je m’assois à ma table de travail, le monde disparaît, le temps s’efface, j’ai l’impression d’avoir bossé deux heures et sept heures ont passé quand je regarde ma montre.

 Mais peut-être qu’au fond, je ne ressens pas ces heures de travail comme de la solitude : car vous finissez par l’habiter, ce monde que vous êtes en train de créer et vous accordez tellement d’attention aux besoins de vos personnages, que vous n’êtes plus seul. Dans votre bulle, c’est surpeuplé…

 

 

 

 

PAUL AUSTER            

 

 

 Dans son dernier roman « Seul dans le noir » Paul Auster met en scène un écrivain qui imagine une Amérique parallèle.

«  Mon personnage invente une histoire pour ne pas penser à lui-même, pour éviter sa vie. En somme,  c’est un écrivain… »

 

Propos recueillis par Gérard de Cortanze, publiés dans « le magazine littéraire »  en avril 2009.

 

 « Et vous, pourquoi écrivez-vous ?

 

- Je le fais …parce que je veux le faire. C’est une manière de vivre dans le monde. Pour essayer de comprendre le monde. Pour essayer de me comprendre. Vous le savez bien, vous, c’est une chose tellement sérieuse d’écrire. En même temps, il y a quelque chose de très enfantin dans ce plaisir, ce simple plaisir d’inventer des histoires et de les raconter.

Joseph Joubert (moraliste français 1754 - 1824) parle de ceux « à qui le monde ne suffit pas, les poètes et les amateurs de livres. »

C’est cela le monde ne me suffit pas. Je cherche à créer d’autres mondes à inventer d’autres possibles.

J’aime beaucoup cette phrase profonde et merveilleuse d’Andrei Tarkowski, le cinéaste russe : «  L’art c’est l’art, parce que la vie n’est pas parfaite. »

 

 




Et pour terminer une belle citation de Jean Cocteau...


                                                           



            Bon dimanche à tous ! 
Joyeux anniversaire à mon amie d'enfance Anne !
Et au petit filleul de ma fille ,Tony qui fête sa première année !

Rédigé par Moonshadow

Publié dans #Reflexions

Repost 0
Commenter cet article