Des mots d'ailleurs..

Publié le 24 Janvier 2009


 
                                          
 

" Un
empire à l'abri des combats
Une terre sans esclaves et sans rois
Entourée de soleils et de joie
Des oiseaux qui ne meurent pas...
Le bonheur blotti tout près de toi
Des enfants qui rient et te tutoient
Et dans le ciel quatre ou cinq soleils
Des étoiles et tout l'arc en ciel ...

Ce sont bien sûr des mots d'ailleurs
Pour étourdir un peu ton cœur,
un peu ton cœur
Des mots d'ailleurs
Pour étourdir un peu ton cœur
Des mots d'ailleurs ...
"

Cette chanson de Julien clerc comme nous l'avons aimée, tu te souviens Tita ?

Mots d'ici ou d'ailleurs ,mots de tous les jours, mots  blottis dans les  livres, j'aime les mots et voici un passage du livre de Pablo Néruda ( "J'avoue que j'ai vécu ") qui en parle bien mieux que moi
!


Les mots
" Ce sont les mots qui chantent qui montent et qui descendent. Je me prosterne devant eux ..Je les aime, je m’y colle, je les traque, je les mords je les dilapide..J’aime tant les mots..les mots inattendus..
Ils brillent comme des pierres de couleurs, ils sautent comme des poissons de platine, ils sont écume, fil, métal , rosée..
Il est des mots que je poursuis .Ils sont si beaux que je veux les mettre tous dans mon poème..Je les attrape au vol, quand ils bourdonnent et je les retiens, je les nettoie, je les décortique, je me prépare devant l’assiette, je les sens, cristallins, vibrants, végétaux, huileux comme des fruits, comme des algues, comme des agates, comme des olives…Et alors je les retourne je les agite, je les bois, je les avale, je les triture, je les mets sur leur trente et un, je les libère..
Je les laisse comme des stalactites dans mon poème, commes des bouts de bois poli ,comme du charbon, comme des épaves de naufrage, des présents de la vague..
Tout est dans le mot.
Une idée entière se modifie parce que’un mot a changé de place ou parce qu’un autre mot s’est assis comme un petit roi dans une phrase qui ne l’attendait pas et lui a obéi..
Ils ont l’ombre, la transparence, le poids, les plumes, le poil, ils ont tout ce qui s’est ajouté à eux à force de rouler dans la rivière, de changer de patrie, d’être des racines..
Ils sont à la fois très anciens et très nouveaux..Ils vivent dans le cercueil caché et dans la fleur à peine née.. Oh qu’elle est belle ma langue, ce langage hérité des conquistadors ..
Nous avons perdu, nous avons gagné, ils emportèrent l’or et nous laissèrent l’or. Ils emportèrent tout et nous laissèrent tout.

           Ils nous laissèrent les mots. "



 Bon week-end à tous !
 Chez nous, il pleut et les champs sont inondés .
On se croirait en Camargue, il ne manque plus que les flamands roses !


         

Rédigé par Moonshadow

Publié dans #Reflexions

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

marie 11/02/2009 22:06

J'ai rechanté cette chanson avec plein d'émotion...souvenirs, souvenirs. Bises. Marie

marie 11/02/2009 22:06

J'ai rechanté cette chanson avec plein d'émotion...souvenirs, souvenirs. Bises. Marie

mary 26/01/2009 13:11

Pablo Neruda a tellement écrit sur l'amour le couple et la femme, ce ne sera pas facile de retrouver ce passage mais on va chercher !
En attendant, voici quelques lignes du poète :

" Nulle autre, amour, ne dormira avec mes rêves.
Tu iras, nous irons, sur l'eau du temps, ensemble.
Et dans l'ombre avec moi nulle autre voyageuse
que toi, lune et soleil, toujours mon immortelle." bisous tit !

Tita 25/01/2009 20:55

Oh oui, Mary, que je me souviens de cette si belle chanson de notre Julien, je l'ai si souvent écoutée, seule ou en ta compagnie, et elle provoque toujours en moi autant d'émotion qu'au début.

Et j'aime aussi beaucoup les mots de Pablo Neruda : j'avais fait lire un texte de lui à Stephany Ball pour mon mariage. C'était un très beau texte sur la femme et sur le couple. Mais je n'ai jamais pu le retrouver, bien qu'il me semblait l'avoir conservé... J'ai cherché sur Internet, sur plusieurs sites sur Neruda, mais je ne l'ai pas encore retrouvé.

A très bientôt, Mary, pour, entre autres, une soirée à passer avec notre Julien (je crois bien que nous ne serons pas seules avec lui au Zénith) soirée durant laquelle il va encore nous faire vibrer au rythme de ses émotions, de ses musiques et des mots d'ici ou ... d'ailleurs...