Miléna de Prague

Publié le 28 Novembre 2008

 

 

 " Milena "  roman de Buber-Neumann Margarete

" Une amitié intense est toujours un cadeau de grand prix, mais si l’on en éprouve le bonheur dans des conditions désespérantes comme celles du camp de concentration, il peut devenir l’essence même de la vie."

 

 

 

                                                

 

 

 

Deux femmes,deux intellectuelles,se rencontrent à Ravensbrück, camp de concentration pour femmes.
Milena Jesenska,journaliste tchèque,fut l'amie de Kafka.
L'autre,Margarete Buber-Neumann,est allemande.
Elle a fui le nazisme en 1937, s'est réfugiée à Moscou où elle sera arrêtée puis déportée en Sibérie et enfin livrée par Staline à Hitler.

 

 

Le temps à Ravensbrück ne se comptent plus en heures ou en minutes mais en battements de coeur. Pour surmonter tout ce que le présent a d'insupportable, Milena et Margarete se réfugient dans une "Amitié d'exception". Elles y puisent la force, le courage pour défendre leurs compagnes de détention et combattre l'avilissement et toutes les formes d'oppression.

 

Margarete a un  "coup de foudre " d'amitié pour Miléna.

"J'avais en face de moi une personnalité que l'on n'avait pas brisée, un être libre parmi les humiliées".

 

 


 " La douleur nous enferme dans une cage étroite, étouffante, sans porte ni fenêtre ; mais tout à coup un toit, une voiture, un lambeau de ciel enfoncent toutes grandes les murailles de notre douleur, les battants d’un invisible portail s’écartent, nous sommes sauvés et nous respirons." 

 

Cette fenêtre,ce fut pour Milena,une Allemande,Margarete Buber-Neumann dont le parcours incroyable avait aiguisé ta curiosité de journaliste : Margarete est une intellectuelle communiste qui, avec son mari député au Reichstag, avait émigré en 1937 en URSS : Taxés tous deux de " déviationnisme ", Heinz Neumann est exécuté sans procès et Margarete est conviée à cinq années de travaux forcés en Sibérie.

Sa peine effectuée, elle est livrée par Staline aux nazis qui l’internent à Ravensbrück.

C’est Margarete, cette détenue perpétuelle ou plus exactement la miraculée de ces temps d’ombre, qui racontera,sortie de Ravensbrück,la vie de Milena,une Milena qui,dans le dénuement, loin de sa fille,de son père et loin de Prague,sa chère ville aux rues pavées et aux toits rouges, meurt d’épuisement à 48 ans.

 

ce livre est bouleversant. Il témoigne de l'horreur des camps mais il n'est pas triste ou désespérant.

 

Il est aussi une ode à l'amitié. Il nous parle d'amour,de beauté,de poésie,du courage de ces deux femmes,de leurs convictions,de leur force. 

 

Miléna évoque sa jeunesse,ses rapports difficiles avec un père autoritaire, son adolescence révoltée, son histoire d'amour avec Franz Kafka, son engagement politique toujours en faveur des gens modestes,des opprimés,son travail de journaliste..

Et elle nous fait découvrir sa ville,Prague.

Et bien sûr, je n'ai qu'une envie: y aller un jour...peut-être avec Lulu ou une de mes amies !

 

Je ne sais pas si cela vous arrive aussi mais c'est souvent grâce à une lecture,à une chanson ou un film que je me mets à rêver d'un voyage.

En attendant, on peut en apprendre un peu plus à propos de Prague.. 

 

 

 

 

 

   PRAGUE " PRAHA " , cette pierre précieuse enchâssée dans la couronne de la terre.. (Goethe)

 

 

 

 

                         

 

 

 

 

 

" Le sortilège de Prague était en partie dû à son caractère de ville où cohabitaient trois peuples : le tchèque, l'allemand et le juif.

Le mélange et le contact des trois cultures donnaient à la capitale de Bohême un caractère particulier,extraordinaire,une richesse de ressources et d'impulsions."

 

 

                

 

 La rivière Vltava (la Moldau en allemand)

 

 

 

 

On dit que Prague est une des plus belles capitales d'Europe.

 

 

 

 

 

La ville aux cents clochers semble aujourd’hui figée dans le temps. Miraculée de nombreuses guerres, révolutions, rebellions et escarmouches de toute sorte, elle porte son âge certes, mais n’a presque rien perdu de ses atours de jeunesse. Chaque pierre ou presque qui y fut posée y est encore et conserve la trace des générations qui les ont foulées, la marque des siècles de son histoire tumultueuse.

André Breton déclarait en 1935 que Prague était " la capitale magique de la vieille Europe ".

 

         

 

 

L'horloge astronomique qui fonctionne depuis 500 ans.

 

 

 

 

 

               

 

 

 

La ruelle d'or : c'est là que vivaient les alchimistes de la cour.  

 

 

                                  

 

 

 

            

 

 

      " La bière est une véritable culture en République tchèque. On la retrouve dans les chansons, les films..Elle parfume les plats typiques de ce pays. Une attention est également portée sur les chopes à bière, objets de collection."

 

                

 

  Un tonnelier dans la vieille ville..

 

 

 

                 

 

 

Il existe un café Miléna dans la vieille ville près de l'horloge.On y sert des cafés,thés,pâtisseries,petits

 

 déjeuners.

 

Dans l'aprés-midi, des pianistes mettent l'ambiance.

ce lieu me plairait à coup sûr (moi la bière,j'aime pas!)  

 

 

 

 

 

Prague est une ville musicienne..

 

 

         

 

             

 

 

 

 

 

 

 

Flâner dans les rues, admirer les belles  façades,  sentir l'âme de la ville...

 

 

 

 

"J'ai tendu des cordes de clocher en clocher 

des guirlandes de fenêtre en fenêtre

Des chaînes d'or d'étoile en étoile

Et je danse... (Rimbaud)

                                                                                     

 

 

 

Je vous dévoilerai quelques très beaux passages du livre

" Miléna " concernant l'amitié et une lettre évoquant Kafka ,être fragile et pur...

A suivre donc si vous le voulez bien !

Bisous à tous ! Et un grand merci à Martine de m'avoir prêté ce merveilleux livre !

 

Rédigé par Moonshadow

Publié dans #Livres

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tita 02/12/2008 20:49

Quelles belles photos de Prague et que le livre a l'air génial ! Bravo aussi ,pour tes magnifiques photos "givrées"... On a hâte d'être à la fin du mois pour vous retrouver.
Bises à vous 3