Polar...Vous avez dit... polar ?

Publié le 15 Septembre 2008




 Qui dit polar dit suspense, angoisse, frisson, enigme à résoudre...

Mais pas seulement. Le polar d'aujourd'hui nous présente des personnages plus riches, plus attachants, plus fragiles.
Il témoigne des problèmes de notre société, nous fait découvrir une région, un pays, d'autres cultures parfois.

Lire un bon polar est un vrai plaisir,comme un jeu,un exercice de reflexion,de déduction.                      

                         


J'ai découvert le polar à travers les romans américains comme
 "La nuit du renard" ou "La maison du guet" de Mary Higgins Clark
 ou" Un étranger dans la maison" de Patricia Mac Donald.

Et puis les romans de Fred Vargas m'ont accrochée et surtout son personnage principal, Jean-Baptiste Adamsberg "le pelleteur de nuages".



FRED VARGAS     
                              




Interpréter les traces, c'est la marque de fabrique de la romancière Fred Vargas. Le point de départ de ses romans policiers, c'est l'envie de "se raconter une histoire".
Ses personnages, comme le commissaire Adamsberg, cultivent la lenteur, la rêverie,la mélancolie.

L'écriture, souvent poétique, minutieuse, découle de tous ces éléments et tranche avec le mode polar qui taille dans le vif.
Fred Vargas y ajoute un sens de l'humour, une fantaisie inattendue, une volonté de "bien finir" qui déroute au milieu d'un monde souvent très sombre.

Le petit dernier " Un lieu incertain" est super !
                                  
   


  
POLAR CUBAIN

Je vous ai déjà parlé de Léonardo Padura et des enquêtes menées par son personnage fétiche Mario Conde.




LES POLARS POLAIRES

Le polar scandinave est le porteur de mauvaises nouvelles dans les démocraties d'Europe du nord que l'on croyait idylliques.


Ainsi, le suédois Henning Mankell nous propose un inspecteur irascible, désabusé et solitaire, Kurt Wallander, qui est aussi un humaniste cultivé et attachant.  

        

Joe Nesbo et son commissaire Harry Hole, flic alcoolique et désabusé nous entraîne dans des enquêtes complexes et inquiétantes.




                                             a


Gunnar Staalesen ( oui! ils ont tous des noms un peu compliqués pour nous!!!) auteur norvégien nous présente Varg Veum,un privé fauché plein de dérision, un homme très seul. Comme la plupart des personnages qu'il rencontre au fil de ses enquêtes, il a du mal à s'intégrer dans notre société matérialiste et indifférente.


                


  



On parle beaucoup de la série "Millenium" de Stieg Larsson. Dés que les 3
volumes qui la composent seront disponibles à la biblio, je les emprunterai..;


Je viens de terminer un bouquin de l'Islandais Arnaldur Indridason ( de mieux en mieux !!)" La voix" qui raconte l'histoire d'un jeune chanteur prodige à la voix exceptionnelle, qui des années plus tard est retrouvé assassiné dans un hôtel. Un roman poignant qui révèle des secrets de famille très lourds.



Et puis si vous avez le coeur bien accroché, "La ligne noire" de Grangé et "Tokyo" de Mo Hayder sont des thrillers palpitants, très sombres et magnifiquement écrits.

     

                             

           

Même les enfants ont leurs polars et certains sont étudiés en classe
"L'assasin est au collège" de Marie-Aude Murail a connu un grand succès auprès des collégiens.



Alors n'hésitez pas!
De temps en temps, choisissez un bon polar.
Vous y trouverez humour, compassion, étude psychologique et sociologique, sans oublier frissons et mystère à élucider.

Que demander de plus ?  

Rédigé par Moonshadow

Publié dans #Livres

Repost 0
Commenter cet article

Géraldine 06/11/2008 16:07

L'avantage avec les polars, c'est que l'on est sûr à 95% d'être complètement happé par le livre ! Et mea culpa, je n'ai pas encore lu Fred Vargas... Faut vraiment que je répare cette lacune un de ces 4 !