Mangez-moi d'Agnès Desarthe : une gourmandise !

Publié le 19 Juin 2008

 
« Mangez-moi » un livre que j’ai dévoré avec beaucoup de plaisir.     

                                


Agnès Desarthe, son auteure vous le présente elle-même.

«  Mangez-moi, c'est l'histoire de Myriam qui, au terme d'un parcours de vie, et même d'un parcours de plusieurs vies assez chaotiques, décide d'ouvrir un restaurant sans avoir aucune idée de ce que monter une entreprise représente. Tout ce qu'elle sait faire, c'est faire à manger, et c'est déjà beaucoup parce que, comme elle l'explique, elle fait à manger pour et par amour. Elle est donc très ambitieuse quant à sa cuisine, et très peu ambitieuse quant au profit. Elle va se heurter, bien sûr, à des tas de difficultés, matérielles en particulier : poursuivie par les huissiers, etc.
Il y a donc toute l'aventure de Myriam et du fonctionnement de cette entreprise.
Parallèlement, nous allons revenir avec elle sur son passé, un passé hanté, douloureux, très compliqué, et qui revient avec un rythme régulier, comme une marée, alors qu'elle est en train de s'échiner à faire marcher sa petite affaire qui s'appelle Chez moi.
Son restaurant s'appelle Chez moi, parce que non seulement, elle y travaille, mais elle y dort aussi. Elle y accueille des tas de gens très différents dont beaucoup vont l'aider à s'en sortir, à faire fonctionner ce lieu qu'elle voit comme un lieu utopique. Elle aimerait que ce soit une sorte d'invention d'une société où tout serait possible, où tout le monde pourrait cohabiter, où les enfants pourraient être avec les adultes et inversement, où chacun pourrait trouver de quoi satisfaire ses appétits, puisque toutes les formes d'appétit passionnent Myriam.
Cela a été une des raisons de sa perte, puisqu'on va découvrir, au fil du roman, qu'elle porte une faute, même plusieurs fautes douloureuses avec lesquelles elle a du mal à vivre et que ces fautes sont justement liées aux appétits, sexuels en particulier. C'est quelqu'un qui passe d'un appétit à l'autre d'une certaine manière, qui essaie de dompter le désir charnel en le canalisant, de passer d'une chair à l'autre, disons. C'est donc l'histoire de Myriam, de sa réconciliation avec son passé et de sa possible rédemption. Je vous souhaite une bonne lecture. Mangez-moi, cela veut aussi dire : lisez-moi, bien sûr.. »


Langue belle, riche, drôle, sensuelle. Nous avons envie de venir manger dans le restaurant de Myriam, le « Chez moi », sa tarte aux quetsches et aux amandes, sa mousse praline-framboises, ses  petits carrés de pain d'épice ornés de chèvre et de poire rôtie, ses  rouleaux de thon aux câpres, sa salade de poivrons sautés à l'ail, ses salades géantes, toutes sortes de copeaux, de légumes, de fromages, de fruits, qui se mêlent sans s'écraser, se côtoient sans se nuire , son gâteau aux noix et aux carottes, ses artichauts à l'orange, sa salade de champignons, concombre et mâche dans laquelle le cerfeuil reste entier, son osso-buco, sa soupe avocat-pamplemousse…
Myriam s’active au fourneau, elle a une imagination folle pour inventer des recettes, exploitant les souvenirs, les conseils de la grand-mère, tout un art d'équilibrer les saveurs, les couleurs, et une audace pour associer les ingrédients. Moi qui ne suis ni bonne cuisinière ni très attirée par la bonne chère, j’en ai eu l’eau à la bouche (surtout pour les desserts !). J’ai eu envie de me lancer dans des petits plats inédits. 

                                     


Ce livre dont le titre évoque l’Alice de Lewis Carroll est un roman d’aventures spirituelles en même temps qu’une chronique d’un genre particulier. Car on se bouscule dans le restaurant de Myriam. Fleuriste amoureux, jeunes filles du lycée, enfants du quartier et jusqu’à ce cultivateur qui connaît le secret des plantes. Tous participent de la même comédie humaine, lumineuse, chaleureuse: le monde d’Agnès Desarthe.

« Mangez-moi » est un voyage au pays de la vie de la magie des échanges, un voyage au pays du cœur et de la simplicité des sentiments qui peuvent parfois conduire à la guérison des souffrances de l’âme…

                                      

Rédigé par Moonshadow

Publié dans #Livres

Repost 0
Commenter cet article