Petite Mère

Publié le 24 Mai 2008

            Pour toutes les mamans.
               Pour ma Maman

                              Un joli texte de Lény
ESCUDERO

                                PETITE   MÈRE

    Y'a des jours comme ça                       Y’a des jours comme ça

 J'voudrais que tout s'arrête                Ah! Dieu que je regrette
 Et reposer ma tête                                Le temps perdu peut-être
 Dans le creux de ton bras                   Je ne comprenais pas
 Et là je voudrais tant                             Lorsque sur mon front lourd


 Oublier ma détresse                            Ta main venait si tendre
 Sous l'infinie tendresse                      Comme pour y répandre
 Que m'apportait ta voix                      Ton cœur chargé d'amour

 


                                                                        
 Y'a des jours comme ça                       Dis-moi petite mère    
 Lorsque ma tête roule                         Où est-il le chemin    
 J'voudrais que tout s'écroule            Pour aller à naguère
 Parce que tu n'es pas là                       Moi je n'sais plus très bien
                 
 Dis-moi petite mère                             Dis-moi petite mère
 Où est-il le chemin                                Où est le vieux tilleul
 Pour aller à naguère                             Qui lorsque j'étais seul
 Moi je n'sais plus très bien                Me croyant un poète
                                                                          M'a entendu criant
 Dis-moi petite mère                             Aux diables à la ronde
 Où est le vieux tilleul                            Je referai le monde
 Qui lorsque j'étais seul                       Lorsque je serai grand.

 

 Me croyant un poète
 M'a entendu criant                               Et vois-tu maintenant
 Aux diables à la ronde                        J'ai tant cogné ma tête
 Je referai le monde                              Au mur de la planète.
 Lorsque je serai grand

 Maintenant tu sais
 J'ai perdu l'insouciance
 Au temps de mon enfance
 Toi, tu me consolais

 Me croyant un poète
 M'a entendu criant                               Et vois-tu maintenant
 Aux diables à la ronde                        J'ai tant cogné ma tête
 Je referai le monde                              Au mur de la planète.
 Lorsque je serai grand

 Maintenant tu sais
 J'ai perdu l'insouciance
 Au temps de mon enfance
 Toi, tu me consolais



 

 

Rédigé par Moonshadow

Publié dans #Chansons

Repost 0
Commenter cet article

eric 20/01/2009 07:26

j ai aimer ton blog j ai les meme gout pour les chanteur que toi bon j ai un faible pour leo ferre et lavillier voila continue a avoir de si belle vague et je serais content de lire tes flots *******juste un pti mots ****j ai des souvenir il suffit de pas oublier puit quand on regarde les etoiles je sais que il sons la faut juste lever la tete *********

lucille 25/05/2008 20:00

bonne fête maman!!!!